Légère Liberté

Image de marque et image marquante


Guerrilla de Talentos
Acciones de marketing de guerrilla de las agencias y marcas mà¡s prestigiosas.

La liberté peut-elle être lègère?

Assurément pas si l’on songe à  Ingrid Bettancourt, qui mieux que personne nous a fait soupeser (soutenu par les médias) le poids de son engagement au regard de sa privation de liberté.

Alors, pourquoi la publicité lui donne-t-elle si peu de poids?
Certainement toujours en écho (encore que maintenant lointain) à  l’anniversaire des événements de Mai 68, Coca Cola donne sa version d’une femme libre. Elle sourit, d’un sourire discret, on dit « light ». C’est une publicité économe que l’actualité rattrape: même photographie noir et blanc, même coupe de cheveux et même message; la Liberté enfin.

Quelle image nous restera-t-il de l’histoire de Ingrid Bettancourt? Celle de la jeune femme, militante en campagne, volontaire, au T-shirt jaune citron à  l’effigie de son parti? Celle d’une femme plus mûre, au visage grave, qui est restée le temps de sa détention sur les murs de la Mairie de Paris? Celle de la captive meurtrie et affaiblie, évoquant Marie-Madeleine, et qui fit beaucoup pour soulever l’empathie? Celle christique de la libération? Celle de la femme élégante en robe violette de la garden-party de l’Elysée du 14 juillet dernier, intime du couple présidentiel?

L’image de Ingrid Bettancourt ne lui appartient plus et son combat maintenant sera de ne pas faire oublier son engagement politique à  des médias avides d’images fortes servies par un discours « light ».

Leave a Reply